Construction ou rénovation : le plafonnage, une étape importante

Conseils et tutos par Marine Marine

Construction ou rénovation : le plafonnage, une étape importante

Chose promise, chose due ! Il était indispensable de prendre le temps de déchiffrer ce point avec vous… Si comme moi, vous vous êtes lancés dans des travaux de construction ou de rénovation, arrive (plus ou moins vite ; ) la question du plafonnage. En l’évoquant, on visualise instantanément l’ouvrage fini, sans forcément se douter du travail de titan qu’il nécessite. Entre la préparation des murs, le choix des supports, des enduits, les finitions, etc. Les interrogations sont nombreuses… Essayons de décrypter tout ça et d’y voir un peu plus clair.

Le plafonnage dans les moindres détails

En quoi ça consiste ?

Il s’agit de recouvrir les murs et plafonds à l’aide de plâtre ou d’enduit pour obtenir des surfaces planes et lisses. Ce qui vous permet, par la suite, de poser un papier peint ou une peinture (en gros, c’est un peu la dernière étape avant la joie et la réjouissance :D). Je vous conseille, encore une fois, de passer par un plafonneur qualifié pour l’exécution de ces travaux. Ils demandent rigueur et professionnalisme. Les connaissances et compétences requises pour les travaux de plafonnage sont complexes. Si vos murs ne sont pas droits et mal réalisés, la cuisine « hors budget » pour laquelle vous avez craquée, n’aura pas fière allure… D’autant que le moment du plafonnage est le premier instant où vous découvrez votre maison ! Elle commence doucement à se dessiner.

Choix et isolation

Votre choix doit répondre à vos besoins. Eh oui, le plafonnage a, lui aussi, sa part de responsabilité dans l’isolation et l’esthétisme. Bien qu’attachée fermement au second, je pense qu’il est indispensable de penser au confort quotidien. Un nid douillé est par définition un endroit où il fait bon vivre… L’enduit posé sur les murs va procurer une part importante de l’étanchéité à l’air de votre bâtiment. Dans certains cas, le type de support ou d’enduit que vous allez choisir aura un impact direct sur l’isolation phonique et thermique de vos pièces.  

Quels types de support ou d’enduit choisir ?

Concrètement, chaque cas est spécifique ! Si vous devez recouvrir un des murs de votre maison qui est en contact direct avec l’extérieur vous avez plusieurs possibilités : vous pouvez l’habiller à l’aide d’un isolant performant et ensuite, choisir entre une plaque de plâtre (type Gyproc) ou un panneau en bois (multiplex ou bois aggloméré) ou encore, vous diriger vers des enduits aux propriétés isolantes comme l’enduit d’argile, à poser directement sur la surface. Pour vos murs intérieurs, vous pouvez également opter pour les plaques de plâtre ou les enduits, ils présentent tous deux, certains avantages et inconvénients.

Voyons un peu, à l’aide d’un tableau, les informations à connaître sur les différents produits :

Conclusion, en fonction de vos attentes, de vos besoins, de votre budget et de vos préoccupations, le choix est différent. Prenez, comme pour le reste, le temps de la réflexion… Ce choix détermine également le confort de votre habitation. Si comme moi, vous risquez d’être pris par le temps, veillez également sur le temps de séchage ! C'est aussi un facteur qui peut malheureusement guider votre décision. 

Ce qu’il faut savoir sur l’intervention

Une fois que tout est prêt, que vos choix sont faits (c’est d’ailleurs parfois, ce qu’il y a de plus compliqué ; ), il vous reste encore quelques petites infos à noter !

« Préparer le terrain »

Je suis navrée de vous annoncer qu’il s’agit souvent de la phase la plus fastidieuse… Vos murs et plafonds destinés à être enduits doivent être préparés correctement. Si comme chez moi, l’ancien propriétaire avait des connaissances douteuses en matière d’électricité, qu’il a « creusé » des saignées à la diagonale dans toutes les pièces… Retroussez vos manches, il faut tout reboucher ! Bref, les trous et fissures doivent disparaître. Vous pouvez également effectuer un striage sur les surfaces trop lisses, poser les cornières d’arrêts pour les angles, etc. En plus de préparer le terrain, vous assurez la solidité et l’étanchéité des maçonneries.

Les conditions optimales

La phase plafonnage n’a lieu que si vous avez mis votre bâtisse hors intempéries (à l’abri du vent et de la pluie). La température intérieure ainsi que celle des murs (ou supports) ne doivent pas être inférieure à 5°C et ne peuvent pas excéder les 30°C. Pour les surfaces réparées à l’aide de ciment par exemple, il vous faudra encore attendre 6 semaines, que tout soit parfaitement sec. Vous avez fini le gros-œuvre ? Vos canalisations (sanitaires et chauffage) et câbles électriques sont tirés ? Vous pouvez commencer !

Nombreux sont les critères et informations à prendre en compte pour vos travaux de plafonnage. En arrivant si proche du but, veillez à ne pas vous précipiter… Triez sur le volet le plafonneur qui interviendra dans votre maison ! Et n’oubliez pas : une fois fini, admirez, contempler… Les travaux sont bientôt derrière vous !

Vous voulez recevoir des devis pour vos travaux ?

Vous envisagez d'effectuer des travaux dans votre habitation ? Vous pouvez parcourir notre liste d'entrepreneurs de qualité en cliquant ici. Vous ne savez pas vers quelle entreprise vous tourner ? Walup vous aide à faire le bon choix ! Décrivez-nous votre projet et nous vous recontactons.

Demander des devis gratuits