Home Renove Construct devient Walup - En savoir plus

Comment bien choisir le plan de travail de sa cuisine ?

Conseils et tutos

Comment bien choisir le plan de travail de sa cuisine ?

Principal intermédiaire entre vous et votre cuisine, le plan de travail est une surface importante pour bien profiter de cette pièce de vie. Outre la matière, l’épaisseur et le traitement du matériau, il y aussi plusieurs formes et gabarits. Ainsi, nous allons essayer de répondre à cette question qui est : comment bien choisir son plan de travail pour sa cuisine !

D’abord analyser sa cuisine

Pour bien choisir son plan de travail, il faut déjà savoir comment se présente la pièce dédiée à le recevoir. Dans une cuisine dite classique, un plan de travail classique suffira. Dans le pire des cas, une petite recoupe et le tour est joué. Dans le cas d’une cuisine exiguë où il est nécessaire de réfléchir un peu afin d’optimiser son espace et les cuisines un peu luxueuses où toutes les fantaisies sont possibles, le sur-mesure aura sans doute une certaine utilité, voire sera indispensable. Bien sûr, du sur-mesure prend plus de temps, mais c’est la meilleure façon d’avoir un rendu parfait et bien fini. Pour les plans de travail standards, les longueurs sont généralement les suivantes : 180, 200, 250, 305 et 315 cm, pour une largeur 60, 62, 63, 64 et 65 cm et une épaisseur de 20, 28, 38, 40, 42 et 58 mm.

Quelle matière pour mon plan de travail ?

Le plus courant : le plan de travail stratifié. C’est le plus économique. Il est peu résistant aux rayures et aux chocs mais propose un nombre infini de coloris, de motifs et d’effets de matière. Ensuite vient le bois, plus chaleureux et, contrairement au stratifié, il est réparable. Selon l’essence du bois et son épaisseur, le prix et la résistance varieront. Vient ensuite le verre (trempé, idéalement) qui supporte la chaleur et les chocs et se révèle, en plus, hygiénique. Plusieurs teintes sont possibles. On peut aussi évoquer la résine qui offre plus de modularité pour, par exemple, une cuisine en L ou en U qui ne laisse pas de trace de trace de coupure puisqu’il s’agit d’un moulage. Enfin, pour les plus fortunés (quatre à cinq fois plus cher que le stratifié), il y a aussi le quartz qui résiste à la chaleur comme aux chocs. Il n’existe que sur-mesure, ne nécessite pas de traitement et résiste très bien au temps. On pourrait également mentionner l’inox que l’on retrouve essentiellement dans les cuisines professionnelles. Renseignez-vous pour savoir quel plan de travail vous conviendrait !